Nemo

NEMO Prog Rock
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passage en revue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Passage en revue   Mar 23 Sep 2014 - 9:03

Il y a quelques groupes que je réécoute périodiquement, en commençant par le premier album pour aller jusqu'au plus récent.

Je tente l'expérience avec Nemo depuis quelques jours. J'en arrive à Si II et je dois avouer que l'expérience s'avère pour l'instant concluante : si on fait abstraction des goûts personnels et en essayant d'être juste objectif, ça s'améliore vraiment d'album en album. Les premiers actes conservent tout leur charme mais on y perçoit un je ne sais quoi de moins abouti.

Par ailleurs, je n'avais pas initialement perçu un tel saut qualitatif entre les 2 parties de Si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 23 Sep 2014 - 9:35

Je suis assez d'accord, je considère personnellement SI 2 comme le premier album de Nemo possédant une qualité de réalisation "professionnelle" Smile
Qui a été améliorée ensuite avec les 3 albums suivants, toujours à mon avis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 23 Sep 2014 - 10:26

Et je partage totalement ton avis.

Il y a des choses que je n'avais pas remarqué jusqu'à aujourd'hui et qui d'un coup d'un seul me paraissent presque insupportables : le meilleur exemple ce sont les sifflantes très excessives sur l'intro de "Ici Maintenant" ! Autant j'adore ce titre, comme tout le reste de l'album d'ailleurs (c'est même le premier dont j'aime tous les titres) que j'ai aujourd'hui plus de mal avec ces détails de prod qui ne facilitent pas l'écoute.

Ceci dit cela reste très audible, c'est nettement meilleur que la prod des 3 précédents qui sonnent tous bien plus "cheap" et il est presque certain que le son toujours meilleur des disques suivants rendent mes oreilles plus critiques sur les précédents ...

D'ailleurs, les ré-enregistrements de "La Machine" ne souffrent pas de ce côté un peu "cheap"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet:    Ven 26 Sep 2014 - 6:35

"Barbares" marque un joli saut qualitatif notamment sur la dynamique du son, la profondeur du mix et l'intelligibilté des vocaux.

Cette réécoute chronologique n'est pas réellement surprenante : pour l'instant elle confirme plutôt mon sentiment général que le groupe n'a cessé de progresser en tous points et que le prochain album sera mon préféré ...

Next ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Ven 26 Sep 2014 - 6:44

J'espère que nous pourrons encore longtemps maintenir la courbe de progression aoum
Au niveau interprétation et réalisation ça me semble jouable, quant à la musique, c'est de plus en plus dur
Ceci dit le prochain album s'engage vraiment bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Ven 26 Sep 2014 - 7:30

Toute la difficulté pour un groupe qui dure (et c'est bien votre cas) c'est de pouvoir sans cesse se renouveler sans se dénaturer. Mais il y a aussi le piège de la parodie : à force de jouer et avec les années, on en finit par se répéter jusqu'à la limite de la caricature.

Fort heureusement, vous en êtes très très loin.

Évidemment, l'inspiration (je n'aime pas ce mot et sa "mystique") ou plutôt devrais-je dire la créativité, ça ne vient pas tout seul, ça ne se décide pas.

Ceci étant, peut être que le changement de bassiste aura son effet sur l'évolution musicale du groupe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 6:50

Je continue ma réécoute chronologique du groupe.

Avec "Barbares" la grosse claque au niveau son. Mais ça on le sait tous, ce projet marque un grand saut qualitatif. La seule chose qui ressort fermement dans cette écoute, c'est le côté "mature" que l'on perçoit, je ne vois pas trop comment on peut l'appeler autrement. Je ne serais pas très étonné si tu disais que cette époque est l'une de celles où vos répétitions étaient les plus conviviales et prolifiques. Le morceau titre est à lui seul extra : réussir une compo d'une telle durée sans qu'il n'y ait ni redite ni longueur, c'est juste énorme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 7:05

J'ai enchainé sur "La Machine" et je suis surpris par l'apport des nouveaux mix. Le son paraît bien plus "aéré", les voix plus intelligibles que sur les mix d'origine de "Si 1". Je n'y saisis pas grand chose en mixage mais j'imagine que vous avez surtout bossé les EQs ?

J'ai aussi été agréablement surpris par les versions de "Ogre" et "1914" qui semblent contemporaines de "Si 1" et c'est sans doute lié aux nouveaux mix. Du coup je suis assez curieux d'entendre la nouvelle version de l'album "Prélude". Pour ces deux chansons, c'est carrément nouveau par rapport aux versions de "La Machine" ou tu les as reprises telles quelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 7:32

Hello Yvan,

je vais déjà répondre pour Barbares : la période où nous l'avons composé (2007 - 2008)
était prolifique, il était encore facile pour nous de trouver des idées originales et de construire
nos morceaux de façon différente des précédents. Niveau enregistrement, c'est le premier à avoir été
enregistré avec un clic, et la qualité générale d'interprétation en est bien améliorée, même si
ça perd un peu en fougue.

LDI : Le Riff est basé sur le rythme de batterie, les fondations de ce morceau reviennent donc à JB,
même si je suis le principal compositeur des grilles et mélodies. La nouveauté : c'était la première
fois qu'on utilisait une boucle electro. Le passage entre 2'14 et 3'50 est directement inspiré de groupe
Mexicain Cabezas de Cera avec qui nous avions joué à l'époque.

19h59 : Le riff principal est de Guillaume, le reste est de moi. Ce riff, nous nous en sommes aperçus
après, est très proche d'un titre de Dream Theater qui lui était très proche d'un titre de Muse Bravo
C'est le dernier morceau de l'album à avoir été écrit, car il nous manquait un morceau plus "rock" et moins
long que les autres.

Le film de ma vie
: a été écrit par moi dans son intégralité. Musicalement inspiré par Bernard Lavilliers Yes
et la bossa nova.

L'armée des ombres : un de nos titres les plus sombres. Le riff principal est de Guillaume, le reste a été écrit
en répétition il me semble. mais c'est loin ^^

Faux semblants : le texte et une partie de la musique sont de Lionel.

Barbares : j'en ai écrit la majeure partie, et j'avais déjà le squelette de la structure lorsque je l'ai proposé aux autres.
Je ne faisais pas encore de maquettes pour Nemo en ce temps là, chacun a donc bien participé à l'écriture de ses
propres parties !

Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 7:38

Yvan Jullien a écrit:
J'ai enchainé sur "La Machine" et je suis surpris par l'apport des nouveaux mix. Le son paraît bien plus "aéré", les voix plus intelligibles que sur les mix d'origine de "Si 1". Je n'y saisis pas grand chose en mixage mais j'imagine que vous avez surtout bossé les EQs ?

J'ai aussi été agréablement surpris par les versions de "Ogre" et "1914" qui semblent contemporaines de "Si 1" et c'est sans doute lié aux nouveaux mix. Du coup je suis assez curieux d'entendre la nouvelle version de l'album "Prélude". Pour ces deux chansons, c'est carrément nouveau par rapport aux versions de "La Machine" ou tu les as reprises telles quelles ?

Lors du mix initial de "Prélude" et "Si 1", je n'avais qu'une connaissance limitée dans les compressions et dans la façon d'égaliser les différents instruments afin qu'ils prennent bien leur place dans l'ensemble. C'est pour ça que la différence est si flagrante : en 2010 j'avais nettement progressé, j'étais donc capable de proposer un mixage de bien meilleure qualité.

En 2014, pour le nouveau mix de Prélude à la ruine, j'ai aussi progressé et je travaille avec des logiciels que je n'avais pas en 2010.
ce remix est donc différent de celui de 2010 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 8:01

Comme quoi, le fruit de l'expérience touche plusieurs domaines : la pratique instrumentale et vocale, la cohésion, l'efficacité et bien d'autres encore, notamment les techniques de mixage voire de mastering.

Loin d'être un spécialiste du son, j'ai dans l'idée que pour réaliser un bon mix, il fait s'appliquer deux préceptes et ne pas y déroger.

Le premier, c'est de résonner par soustraction et pas par addition : si on n'entend pas un instrument, c'est que les autres sont trop forts et je dois donc les baisser.
Le second, c'est que le volume d'une piste ne fait pas tout et parfois en baissant par exemple les médiums sur une fréquence donnée sur tous les instruments sauf un que l'on monte, le résultat est étonnant.

Mon premier prof de musique avait bien résumé les choses en m'expliquant que la musique avant d'être des notes, c'est d'abord des nuances et des silences. Un mix c'est un peu ça non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 9:09

Je suis d'accord, même si je ne suis pas spécialiste non plus !
Les soli de guitare par exemple : je ne les monte pas au volume mais je les égalise différemment,
ce qui les fais sortir naturellement du mix. Ce procédé est une des bases du mixage à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 17:45

En rentrant du bureau, après les nouvelles de 19h00 j'ai enchainé sur "La dernière vague" dans la version "La machine". J'aime beaucoup ce titre mais là je dois avouer que cette version est tout simplement extraordinaire, carrément énorme. Finalement j'en arrive à me demander si j'avais réellement déjà écouté "La machine" parce que je redécouvre plein de titres à travers les nouveaux mixages ou les nouveaux enregistrements.

Pour le coup, j'ai pris une super claque avec "La dernière vague" ce soir. Super compo, super ré-interprétation, super enregistrement, super mix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch
Kourskoman
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 48
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 18:15

Vos petits échanges m'ont donné une furieuse envie de réécouter Barbares.

Demain, je sais avec quoi je vais aller le coeur léger au taf dans ces transports en commun de m...

Merki ! Banane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mar 30 Sep 2014 - 18:44

Cool. Content que tu aies envie de réécouter "Barbares" !
Content aussi que tu participes à cet échange qui après tout n'est pas exclusif, les commentaire de tout bord sont les bienvenus pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch
Kourskoman
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 48
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mer 1 Oct 2014 - 7:27

Je l'ai donc écouté ce matin.

Toujours aussi bon. Il y a des passages qui sont et restent juste sublimes.

L'Armée Des Ombres est un titre qui me prend toujours aux tripes. Le Film De Ma Vie également.

Je trouve que cet album baigne dans une mélancolie qui imprègne l'ensemble de ses morceaux. Certains plus que d'autres. Ce que j'appelle mélancolie ne vous conviendra peut être pas et que vous aurez d'autres mots à coller sur cet album mais c'est mon ressenti.

Quand R€volu$ion est sorti, j'ai cru qu'il était meilleur que Barbares mais avec le recul, celui-ci reste un cran au-dessus tout de même. Un cran au-dessus de tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mer 1 Oct 2014 - 8:18

"Barbares" est effectivement excellent et je partage ton avis sur sa teneur.
Ceci étant savoir s'il est meilleur ou pas que les autres, c'est aussi une question un peu suggestive qui est affaire de goût

Pour ma part, j'aurais tendance à dire que le groupe se bonifiant avec les années, gagnant à la fois en technique, expérience, maturité, aisance, moyens, le meilleur disque sera toujours le prochain. La limite à ce principe ce sera toujours la motivation à laquelle et l'erreur à éviter ce sera le piège de la redite : savoir garder ses fondamentaux tout en se renouvelant en permanence c'est la principale difficulté des groupes qui durent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arioch
Kourskoman
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 48
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Passage en revue   Mer 1 Oct 2014 - 18:25

Yvan Jullien a écrit:
Ceci étant savoir s'il est meilleur ou pas que les autres, c'est aussi une question un peu suggestive qui est affaire de goût

Tous les goûts sont dans la nature.

On a tous une sensibilité différente vis-à-vis de l'art, quelle qu'en soit la forme. Et on a tous une façon différente de l'appréhender et de l'apprécier ou non.

J'ai des albums majeurs dans ma discothèque et pour ces albums en particulier, je me souviens du moment où je les ai découvert.

Barbares par exemple, c'est suite à sa chronique dans un numéro de RockHard. La chro donnait envie, et en allumant mon PC un dimanche, la première chose que j'ai faite, ce fut de me rendre sur le site officiel. Habituellement, je coupe le son sur mon ordi, sauf sur le portable. En arrivant sur la page d'accueil, une mélodie à la basse m'a foudroyé littéralement. Je n'avais entendu, ni guitares, ni batterie, ni le chant de JP, juste cette ligne de basse. Hypnotique ! Mais toutefois, j'étais en conditions... Si je n'avais vraiment pas eu envie d'écouter un peu de prog' "neuf" à cet instant précis, je serais passé sur le site d'une oreille distraite et n'aurais pas connu cet enchantement soudain.

Chez moi, c'est souvent quand je me lasse d'un style musical (ou sous-genre, dieu sait qu'il y en a dans le Metal et assimilés) que je suis happé par un artiste.

Ado, j'ai connu une période que beaucoup ont connu : la période rebelle/hard rock pour faire suer les parents Yes Mi-80's, j'écoutais des trucs qui me bottaient mais sans plus. Ca ne m'en faisait pas bouger une plus que l'autre Banane Je commençais à me lasser, comme bien d'autres avant moi. Et il a suffit qu'un pote me fasse écouter dans son Walkman un morceau étrange, avec une douce intro mélodique. On aurait dit du clavecin. Puis tout d'un coup, un riff de gratte joué sur 3 notes différentes, un son qui emplissait l'espace, un mediator qui allait et venait à vitesse hallucinante. L'OVNI total ! C'est là que mon univers musical s'est révélé, j'étais "juste" en train de découvrir Fight Fire With Fire d'un certain... Metallica !

J'ai écouté des tonnes de trucs. Je dois posséder plus de 300 CD chez moi mais j'en ai eu davantage que j'ai vendu ou refilé à des potes. Sans compter l'époque, pleinement favorable à l'échange d'albums qu'on n'avait pas sur K7. Le nombre de groupes (tous styles confondus) à m'avoir fait cet effet boeuf là, je les compte sur les doigts des deux mains et pas plus. Nemo m'a fait ce plaisir en étant dans le lot très très restreint des artistes que je considère comme "magiques".

C'est pourquoi Barbares conserve une place particulière dans mes tripes.

Le problème, c'est que c'est un truc à double tranchant. D'un côté, tu as l'artiste qui crée une oeuvre, y met son coeur, ses tripes, sa créativité avec ses propres règles comme le désir de se renouveler, d'innover, jamais se répéter (AC/DC, si vous me lisez, fermez votre navigateur, ce paragraphe ne vous concerne pas Bravo ). S'il a le sentiment d'y être arrivé (comme pour Nemo avec Le Ver Dans Le Fruit), il faut aussi voir comment réagissent les fans ensuite.

Chacun fonctionne à sa manière. Moi, je suis intimement persuadé que le dernier Nemo est terrible, sublime. C'est juste -comme dit plus haut- que je n'étais pas en condition de l'appréhender à sa sortie. A l'époque, il y avait un artiste dont l'album m'a obnibulé 5 mois durant. Je n'ai pas pu en décrocher ni écouter quoi que ce soit d'autre. Et ça m'avait fait pareil à la sortie de Barbares. Même plus longtemps car ayant acquis tous les albums avant Barbares, je suis resté pas mal de mois à ne plus écouter que ça. Si JP se souvient, il m'avait même mis en garde sur le fofo de ne pas m’écœurer tout seul.

Bref, il y a des gens qui affectionnent un style (ou plus, peu importe) musical et qui vont s'émerveiller de beaucoup de sorties différentes. D'autres qui ont besoin d'être "en conditions" pour appréhender un album et savoir l'apprécier.

Je suis de cette seconde catégorie et force m'est d'admettre que je n'étais pas en conditions optimales pour le petit dernier Nemo.

Si je vous gonfle avec mes proses interminables, n'hésitez pas à me le dire.

C'est juste que là, ça me tenait à coeur.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norailyain
Baléneau
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Ven 3 Oct 2014 - 15:28

JP a écrit:
le prochain album s'engage vraiment bien Smile
Rien que pour ça, je suis content de revenir traîner par ici Banane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.progressia.net/forum/member.php?action=viewpro&me
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Sam 4 Oct 2014 - 12:08

J'ai poursuivi ma réécoute chronologique (et si possible détachée de mes goûts personnels) en enchaînant sur "R€volu$ion".

Il me semble que le groupe progresse encore, que les compos, les arrangements, la mise en place, sont venus plus facilement. Ce disque semble, malgré sa thématique, finalement plus calme, en ce sens qu'il semble être le fruit d'une très grande cohésion dans le groupe. C'est un peu comme un deuxième enfant qui arrive dans la famille : maintenant on sait faire, même si on a vieilli, on a l'habitude de se lever la nuit pour les biberons, on change les couches d'une seule main, on nettoie le nombril sans grimace, on ne prend plus que le strict minimum quand on part en voiture et en plus on a déjà tout l'équipement ...

Bref, ce disque est moins "révolutionnaire" que Barbares mais avec le recul, il me paraît donc bien plus abouti et d'une très grande cohérence. Il paraît à l'écoute comme ce deuxième enfant qui arrive. JP tu pourras peut être nous dire si c'est le cas ou pas mais j'ai vraiment le sentiment que vous l'avez peu répété tellement vous l'avez eu vite dans les doigts. Sans compter le son qui est carrément aussi bon que "Barbares" voire peut être meilleur encore car il me semble d'une plus grande "clarté".

Finalement, comme vous aviez pondu deux parties successives pour "Si", j'ai presque le sentiment que "R€volu$ion" constitue légitimement la deuxième partie de l'album "Barbares". D'ailleurs, le morceau pivot est là pour nous le rappeler de manière fort élégante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Rang: Capitaine
avatar

Nombre de messages : 3139
Age : 47
Localisation : Le Puy en Velay
Date d'inscription : 29/08/2004

MessageSujet: Re: Passage en revue   Dim 5 Oct 2014 - 15:11

D'après mes souvenirs, "R€volu$ion a été bien plus compliqué à faire que Barbares.
Principalement parce qu'on voulait vraiment et comme toujours ne pas se répéter.
Par exemple le morceau "Je suis un objet", dans son apparente simplicité, a été tourné
dans tous les sens au niveau de la structure avant que l'on trouve quelque chose qui
nous satisfasse.
Des morceaux comme R€volu$ion, Seul dans la foule et Les chiens en laisse étaient
nouveaux pour nous tant dans les idées que dans les arrangements. Seul Loin des yeux,
pour certaines de ses parties, datait des séances de compo de Barbares. Quant à Notes pour plus tard,
sa structure est très originale et pourtant il s'écoute tout seul.

Bref musicalement il me semble que c'est notre album le plus accessible, mais on a galéré grave
pour obtenir cette apparent simplicité.

Au niveau du son, ce fut notre quasi première expérience dans le studio de Mathias Chaumet,
ce qui explique la grande différence avec son prédécesseur : enfin le son naturel de Nemo traité
avec le meilleur du numérique et de l'analogique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nemo-world.com
Yvan Jullien
Nemophile
avatar

Nombre de messages : 791
Age : 45
Localisation : Cadolive, France (13)
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Passage en revue   Dim 5 Oct 2014 - 15:17

Comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses et cet album devient encore plus méritant : vu ce que tu en dis c'est une plus belle réussite encore !!!

Bravo ! Bravo ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passage en revue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage en revue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Jim Jones Revue
» Mixage au caque: après 9 ans de MDR 7506, passage au ATH m50
» revue platine janvier 2010
» Excellente revue ELDORADO : folk-rock americana
» Jim Jones Revue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nemo :: Choisissez votre sujet / choose your topic :: NEMO-
Sauter vers: